La montagne de l’aigle

   C’est une des ascensions montagnardes  les plus amusantes qu’il m’a valu de faire à Taiwan. ce n’est pas la plus facile mais le mélange forêt, escalade et via ferrata pour atteindre un sommet à 2180 mètres vous apportera adrénaline et contentement. Et si le soleil est de la partie la journée n’en sera que plus belle.

Après une cinquantaine de km de route depuis le centre de la ville de Taichung, dans le district de Dongshi, on arrive au pied de la montagne de l’aigle ( eagle mountain ou eagle beak). Dès le départ ça monte,puis on traverse une forêt dont le sol est recouvert de racines d’arbres. un décor un peu magique. Après quelques d’efforts la forêt disparaît pour pour s’ouvrir sur la crête de la montagne. La vue change drastiquement et le panorama commence à souvrir et dévoile déjà de très beaux paysages.

C’est là que commence la partie escalade entre les roches avec ou sans corde. Il ne reste pas grand-chose pour atteindre le sommet qui par temps  clair nous donne une vue imprenable. si vous avez le temps je vous conseille un petit en-cas sur le sommet. Prendre le temps d’admirer le mouvement des nuages ou la splendeur des nombreuses rangées de montagnes s’écouler à vos pieds. Le bien-être du plaisir après l’effort ! !

img_4407.jpgMais bon c’est pas tout ça, il faut redescendre ! Le premier segment de l’autre versant de la montagne est jonché de via ferrata. Ce sont des chemins d’ échelles qui ont été placés àdes endroits où l’escalade n’était pas possible ou trop compliquée. j’ai personnellement adoré la descente. Au début on suit les crêtes ce qui nous permet encore d’avoir une jolie vue. Puis petit à petit on rentre à nouveau dans la forêt qui  à certains endroits en vaut la peine. Avec les vents violents qui peuvent parfois sévir sur l’île de Taiwan, la nature a dû s’adapter et il est possible de voir à quel point certains arbres ont subit la force des vents. En résistant et en s’adaptant de manière assez élégante les arbres au fil des ans se sont purement et simplement courbés. Tous dans le même sens ce qui donne une impression

de mouvement dans ce début de forêt. Puis petit à petit en continuant à la descente on s’enfonce dans une forêt un peu plus dense avec des plus grands arbres. Durant la dernière partie de la descente le long des chemins sinueux, nous avançons irrémédiablement vers la fin de cette randonnée. On aura peut-être l’opportunité de croiser des singes ou même des ours mais plus certainement des oiseaux. Au bas de ce chemin il y a deux kilomètres de route qui nous ramènerons à notre véhicule.

Juste à côté de ce pique à 2180 mètres vous avez aussi la possibilité d’accéder à un autre pic qui lui se situe à 2380 m.eagle-mountain-hiking.008 Je ne l’ai pas personnellement escaladé mais je pense que si vous commencez assez tôt les deux peuvent t’être fait dans la même journée. que l’on en fasse un ou deux l’essentiel c’est de prendre du plaisir et je pense que ces pics ne manquerons pas de vous en apporter. Soyez tout de même vigilant car sur certains passages un pas de travers et … c’est la chute et elle peut parfois être vertigineuse. Il y a tellement plus de choses à dire sur cette balade mais aucun mot ne remplacera votre propre expérience.
soyez présent!!

Leave a Reply